06 65 55 44 29
9 rue Machot, 21700 Agencourt

Eliane Fichot - kinésiologue

Cabinet de kinésiologie
Eliane Fichot

Eliane Fichot - kinésiologue

Cabinet de kinésiologie
Eliane Fichot

"Je choisis de prendre mon bien-être en urgence au lieu de prendre mon mal en patience."

Le toucher, un sens vital.

Dans la dernière lettre de « Alternatif Bien-Etre » le rédacteur fait l'apologie du toucher en commençant son article ainsi:

"Le toucher est un sens dont nous commençons seulement à comprendre l’importance primordiale… parce que la crise du Covid nous en a en grande partie privé.

Depuis un an, les « gestes barrière »,
la quasi-criminalisation des contacts physiques,
l’interdiction de prendre ses proches dans ses bras en Ehpad,
la prohibition des poignées de main,
le bannissement des bises,
ont des conséquences désastreuses sur notre santé psychique. Et sur notre santé tout court !

C’est le cri d’alarme poussé par plusieurs scientifiques dans l’excellent documentaire Le Pouvoir des caresses, diffusé il y a quelques semaines sur Arte "

 

Or, cela fait bien longtemps que la kinésiologie le sait car l'outil principal de cette méthode est le toucher puisque le test musculaire nécessite de toucher le sujet (pas de téléconsultation possible !)Et d'autre part, le plus ancien domaine de la kinésiologie s'appelle TFH -Touch For Health- (santé par le toucher) développé et démocratisé par John Thie, dans les années 70. La méthode de TFH, basée sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise, permet de travailler sur les méridiens d'énergie, notamment en stimulant certains points d'acupuncture.

 

Pour en revenir à cette newsletter, rappelons que le toucher permet de

"réguler notre température , stabiliser notre respiration , réguler notre glycémie , nous permet de percevoir les limites de notre corps , stimuler notre croissance , conditionner notre développement cognitif.

Des études sur nos cousins primates les plus proches – les chimpanzés – ont révélé qu’un déficit de contacts physiques dans les premiers mois de la vie entraînait des conséquences dramatiques : les bébés chimpanzés qui ne reçoivent pas suffisamment de caresses de leurs parents meurent au bout de quelques semaines. "

La privation de ces contacts physiques depuis un an entraîne une "hausse ahurissante des troubles psychiques et du taux de dépression dans le monde [...] La carence en contact physique ferait dépérir l’être humain.".

J'ajoute que notre système immunitaire s'en trouve largement diminué, ouvrant la porte à toutes sortes de maux et maladies et ... contagions.

 

Il suffirait de prendre le contre-pied de ces mesures soit-disant sanitaires pour renforcer notre système immunitaire : abandonnons cette peur de l'autre qui est en train de nous faire mourir à petit feu et embrassons-nous, faisons-nous des câlins.

Je vous embrasse (je sais, c'est encore virtuel!)

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion